Être Cassandre du réchauffement climatique

Actu bretonne : 6 tempêtes en moins de deux mois, les fleuves et rivières ravagent les centres-villes, trains bloqués, ponts fermés, arbres arrachés, toits envolés. Élargissons un peu. Froid polaire sur les États-Unis.

Les météorologues le jurent : ça n’est pas du réchauffement climatique. Ou plutôt, lorsque l’on se penche un peu plus sur leurs propos exacts : on ne peut établir de relation de cause à effet directe entre la fréquence des tempêtes cet hiver et le réchauffement climatique. Syndrome de Cassandre ?

Tempêtes, vagues de froid, inondations… Le réchauffement climatique est-il coupable?

Tempête Ulla. Non, la météo n’est pas exceptionnelle cet hiver.

Cela donne à réfléchir. Voyons, comparons avec les études en neurosciences : 25 personnes répondent à un questionnaire et hop, un papier, des hypothèses. Puis c’est allègrement repris dans la presse généraliste lorsque le sujet s’y prête.

Pas la même ambiance, y’a pas à dire. Sinon on peut parler de la grippe aviaire tiens!

Pourquoi ça ?

De mon point de vue, personne ne veut endosser le rôle de celui par qui la mauvaise nouvelle arrive. On peut même se poser la question de la liberté créative des chercheurs qui travaillent sur le sujet. Est-il envisageable qu’ils s’autocensurent dans leur activité ? Ne rejettent-ils pas spontanément leurs « pires » idées, peut-être même inconsciemment, de peur de se faire tomber dessus à bras raccourcis?

La recherche, ce sont des êtres humains qui la font. Quand on a une mauvaise nouvelle à annoncer, on y va à reculons, on hésite, on examine sa légitimité sur la question. Dans le cas des météorologues, j’ai tendance à supposer que beaucoup d’entre eux brident leur créativité lorsqu’il s’agit d’envisager le pire. Histoire de ne pas avoir à défendre le “politiquement” indéfendable par la suite.

Et oui mais alors, la disparition de la calotte glaciaire arctique plus rapide que prévue, les glaciers qui reculent, les îles qui se font engloutir?

Stop kill the messenger!

Licence Creative Commons

Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

Photo à la une : Ruth qui se lâche en Bretagne. Crédit : Cécile Nouail, licence CC-BY-NC-ND 2.0, disponible en partage sous Flickr.

Publié par

Geneviève Canivenc

1976 : naissance 1995 : un grand malade accepte qu'elle ait accès légalement à une voiture. 2005 : un groupe de grands malades lui confèrent le titre de docteur. 2012 : elle se lance en rédaction et plein de grands malades acceptent de lui faire confiance. Encore à venir : le meilleur.